Un complémentaire santé : l’essentiel à savoir

Vous êtes nouveau en France et vous ne savez pas ce qu’est un complémentaire santé. Alors, prenez place, car cet article a été écrit pour vous.

Un complémentaire santé : ce que c’est

Un complémentaire santé, encore appelée « assurance maladie complémentaire » est comme son nom l’indique, une assurance maladie qui vient en complément de celle imposée par la loi au niveau de la sécurité sociale. Cette personne morale s’occupe entre autres de payer les frais excédentaires non prévus par l’assurance maladie de la sécurité sociale. Quand des frais médicaux excèdent les coûts prévus, pour éviter de faire payer le patient lui-même, intervient alors l’assurance maladie complémentaire ou la complémentaire santé. Si par exemple, vous tombez malade et que la durée de votre hospitalisation est prolongée de telle manière qu’elle dépasse la durée prévue par la sécurité sociale, alors, les charges supplémentaires doivent absolument être payées, soit directement par vous-même, ce qui est désavantageux, soit par un complémentaire santé. Cela englobe plusieurs facettes des traitements médicaux, depuis l’achat de contraceptifs à la confection de prothèses dentaires. Pour les salariés, les conjoints et les enfants sont également pris en charges quand la complémentaire santé est assurée par une mutuelle.

Un complémentaire santé : les options

En ce qui concerne les options disponibles au sein des mutuelles santé habituelles comme Macif ou Axa, il existe en général trois choix dépendant des besoins du membre. Pour ceux qui sont en bonne santé, à savoir les jeunes et les personnes qui n’ont aucun problème, il y a le choix le plus basique. Cette première option ne couvre en général que les excédents de factures sur les médicaments classiques. Il n’est pas question de frais de consultation chez des médecins spécialistes ou encore moins de frais d’hospitalisation supplémentaires. La personne est assurée, mais au minimum. C’est pour cela que seuls les jeunes gens ayant un bon état général de santé qui font ce choix. L’avantage c’est que les cotisations sont moindres. Par ailleurs, pour les personnes qui sont moins bien portantes, il y a une deuxième option qui coûte cette fois-ci un peu plus cher que la première. Il s’agit alors d’une offre qui couvre certains frais comme ceux d’une hospitalisation prolongée, ceux des médicaments spéciaux ou voire même la consultation chez des médecins spécialistes. Finalement, pour les enfants fragiles, les personnes dont l’état général de santé est pour ainsi dire précaire, ou encore les personnes âgées, il existe une troisième option. En général, cette dernière est plus coûteuse que les deux autres. Vous l’aurez deviné, tout y est. Sont remboursés par exemple les prothèses dentaires, les consultations chez les médecins spécialistes, les frais d’hospitalisations et bien d’autres. Les coûts liés aux opérations chirurgicales sont même remboursés. Pour ce dernier choix, il est vrai que les cotisations sont plus volumineuses, mais ce n’est surement du gaspillage, car comme on dit, aux grands maux, les grands moyens. Si vous n’êtes pas encore membre d’une mutuelle, c’est peut-être le moment, car on ne sait jamais.

Articles connexes